top of page
mélanie doula

Mes articles

Pourquoi être accompagné par une doula lors d'un deuil périnatal ?

On pourrait se demander quel est l'intérêt d'être accompagné par une doula lors d'un deuil périnatal, puisqu'il y a une prise en charge médicale dans la plupart des cas.

Tout d'abord, même s'il y a une prise en charge médicale, il n'y aura sans doute pas d'espace d'écoute où vous pourrez déposer vos émotions, vos ressentis, vos peurs, etc. Une doula est là pour vous écouter, vous pouvez parler encore et encore, répéter plusieurs fois votre histoire si vous en avez besoin.

Une doula vous écoute avec bienveillance, sans jugement, sans conseil, elle vous écoute, elle est là. Parler, déposer tout ce que vous voulez, c'est le meilleur soutien qu'il y ait lorsqu'on traverse un deuil. D'autant plus lors d'un deuil périnatal parce que c'est tabou, parfois ça n'a pas été partagé avec l'entourage, ou pas vécu de la même façon donc le dialogue avec la famille n'est pas toujours aidant (cela dépend évidemment de chaque histoire).


Ensuite, une doula peut aider avec le-s aîné-s s'il y a. Dans certaine famille, le deuil périnatal chamboule tellement l'équilibre, qu'il est difficile pour le couple de s'occuper pleinement de leur-s enfant-s. Ou dans d'autres cas, la femme se retrouve seule à gérer son/ses enfant-s parce que le coparent a dû reprendre le travail, et la gestion des émotions de chacun est compliqué, l'envie de faire des activités n'est pas toujours au rendez-vous etc.


Puis, une doula peut partager des informations autour du deuil: mettre en lien avec des associations, parler du retour de couches, des protocoles médicaux, des droits de la femme, dans certains cas des différentes possibilités pour accoucher.

Les informations des professionnels de santé sont parfois limités, pas données ou pas complètes (il y a de bons professionnels je n'en doute pas, et heureusement d'ailleurs !).


Enfin, une doula accompagne le couple, la famille entière. Le coparent peut s'exprimer, est entendu dans ce qu'il traverse, et légitime à parler lui aussi et à ressentir des émotions. Le-s enfant-s, s'il y en a, peuvent également déposer leurs émotions, ressentis, craintes, etc. C'est un accompagnement global, qui n'est pas forcément centré que sur la femme.

La femme n'est pas souvent écoutée auprès des professionnels de santé lors d'un deuil périnatal ça c'est certain, mais alors le coparent et la fratrie, ils sont complètement oubliés (j'aime bien mettre des nuances et ne pas faire de généralité: cela dépend à quel terme le deuil périnatal a lieu et auprès de quel professionnel).



Petit partage personnel: j'ai été accompagné par des doulamies lors de notre deuil périnatal, et je sais que ça m'a beaucoup aidé. Je n'en serais pas là où j'en suis aujourd'hui si je n'avais pas été accompagnée. Elles ont été attentives à mon amoureux également, en demandant tout simplement comment il allait. Je n'ai eu aucun soutien de la part des professionnels de santé. Le soutien qui m'a le plus aidé est celui de mes doulas, parce qu'il y avait beaucoup d'écoute, aucun jugement, pas de conseil, pas de curiosité, je disais ce que je voulais, quand je voulais.

Merci encore à elles 🙏🏼❤


À très vite,

Mélanie 🌺




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Doula Nantes, Doula Divatte sur Loire, Doula Mauves sur Loire, Doula Saint-Julien de Concelles, Doula La Varenne, Doula Landemont, Doula Le Loroux Bottereau, Doula Vallet, Doula Le Landreau, Doula Thouaré sur Loire, Doula Le Cellier, Doula La Remaudière. 

bottom of page